AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'équipe vous souhaite de survivre la bienvenue parmi nous ! gnahahaha
FORUM OUVERT gogole 8D gogole 8D yeah yeah

wizard faites recenser votre patronus au plus vite ! ❥ Clique donc !

yeah n'oubliez pas la coupe des 4 maisons ! ❥ Clique donc !

L'inscription de nouveaux sang-purs est acceptée, mais pensez
à consulter le topic des familles !
❥ Clique donc !

8DD Donne ton avis sur les nouveautés ❥ ici !


Partagez | 
 

 Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Lun 1 Aoû - 21:13




La salle commune de Serdaigle était silencieuse, comme chaque soir. Des étudiants travaillaient çà et là sur les tables prévues à cet effet, plongés dans leur livre d'Histoire de la Magie ou dans leur recette de Potions. Le canapé face à la cheminée était occupé par trois 4° année échangeant des cartes de sorciers magiques, chacun cherchant à augmenter sa propre collection. Le calme était donc fréquemment rompu par des "Je t'échange la carte de Grindewald contre trois autres !", ou même "Si tu complètes ta collection avant la mienne, je te jure que je t'assassine". C'est fou à quel point une passion commune peut complètement dégénérer des rapports amicaux.
Une jeune sorcière aux cheveux bruns déambulait parmi ces Serdaigle, facilement remarquable dû au fait que tous les occupants de la pièce étaient en pyjama, à part elle. En effet, elle était encore vêtue de sa cape aux couleurs de sa maison, et ses cheveux étaient attachés en une légère queue de cheval. Elle errait parmi les tables, comme à la recherche de quelqu'un - qu'elle ne semblait pas trouver -. Apercevant une de ses amies accoudée à une table, elle s'approcha d'elle et lui chuchota quelques mots à l'oreille. La concernée haussa des épaules en secouant négativement la tête. La sorcière à l'allure bizarre - Abby, au cas où le lecteur ne l'aurait pas compris - poussa un soupir et salua brièvement son amie, qui se replongea dans sa lecture. Découragée, elle se dirigea vers la porte de sortie de la salle des Serdaigle, lorsque le portrait s'ouvrit et celui qu'elle recherchait en ressortit. Elle leva les yeux au ciel, en une prière inaudible, et s'approcha rapidement de Zéphyr, qui semblait vouloir l'esquiver. Toutefois, lorsqu'il comprit que la jeune fille ne le lâcherait pas sans avoir eu ce qu'elle voulait, il poussa un soupir, las, et la foudroya du regard. Abby fit comme si elle n'avait rien vu, et entraîna le sorcier un peu plus loin de la salle.

"J'voulais juste te dire que j'suis désolée. J'avoue ne pas m'être comportée correctement avec toi, mais tout ça... tout ça, ça m'a énervé. Tu me rappelles... enfin bon, n'en parlons plus."

Surprise par le silence de son interlocuteur, elle décida d'éclaircir ses pensées.

"En fait, c'est ce vieux niouk de McMillan qui a dit à mes parents que j'étais nulle dans sa matière et qu'en plus de ça je refusais des cours particuliers. Ils n'ont... pas apprécié, et c'est peu dire. Donc ce serait cool qu'on reprenne. Et s'il te plaît, dis quelque chose, sors de ton putain de mutisme ! Ne m'oblige pas à me mettre à genoux devant toi et à te baiser les pieds. Parce que je ne sais pas si j'en serai capable."


Dernière édition par Abigail E. Broderick le Mar 2 Aoû - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Lun 1 Aoû - 22:02


Merde. Oui, Zéphyr jura à voix haute, au beau milieu d'élèves de premières années effrayés à la vue du préfet visiblement ennuyé. Merde. Deux gamines s'en allèrent, tandis que les autres essayaient de se faire discret, feignant d'être très absorbés par le tapis qui recouvrait le sol du couloir. Bon dieu de Tergillan, cet abruti de Serpentard, ce sang-pur prétentieux et abruti. Evidemment on reportera la faute sur le Serdaigle, après tout, il n'avait qu'à arrêter de parler en public oui, c'est tellement inopportun. Et tellement illégal. Néanmoins, Zéphyr écoutait son lui intérieur bien avant d'écouter les conseils, et le discours qu'il avait tenu sur une certaine rumeur qui faisait de tout les Serpentards des incontinents n'avait vraisemblablement pas plu aux élèves de cette maison. Cet enfoiré de Tergillan avait même jugé très intelligent de lui coller son poing dans la figure en plein banquet, devant tout les professeurs. Au moins, quand Zéphyr se battait, c'était en privé, loin de ceux qui avaient le pouvoir de te mettre en retenue. Au final, Zéphyr et son oeil au beurre noir s'en tiraient mieux que Tergillan et sa semaine de retenue. Mais le jus de citrouille renversé sur la chemise parfaite du Serdaigle avait le don de l'énervé plus qu'autre chose. C'était donc en jurant qu'il se rendait dans sa salle commune, pressée d'ôté cette chemise qui lui collait au corps et de se jeter sous une douche.

Visiblement, le sort s'acharnait contre lui. A peine avait-il poussé le portrait de la salle commune qu'il tombait sur Abigail Broderick, cette garce d'étudiante qu'il avait eu en cour particulier, il y a une semaine de ça. Il fit mine de ne pas l'apercevoir et tenta d'avancer vers les chambres, mais elle l'entraina en dehors de la salle commune. Zéphyr vit s'éloigner l'espoir de sa chemise propre et eut un rictus de désespoir sur le visage.

J'voulais juste te dire que j'suis désolée. J'avoue ne pas m'être comportée correctement avec toi, mais tout ça... tout ça, ça m'a énervé. Tu me rappelles... enfin bon, n'en parlons plus.

Benh voyons, et vas-y que je te sort la carte du souvenir très très émotif pour me la jouer violon et larmichouilles. Sans qu'elle le voit, Zéphyr leva les yeux au ciel.

En fait, c'est ce vieux niouk de McMillan qui a dit à mes parents que j'étais nulle dans sa matière et qu'en plus de ça je refusais des cours particuliers. Ils n'ont... pas apprécié, et c'est peu dire. Donc ce serait cool qu'on reprenne. Et s'il te plaît, dis quelque chose, sors de ton putain de mutisme ! Ne m'oblige pas à me mettre à genoux devant toi et à te baiser les pieds. Parce que je ne sais pas si j'en serai capable.

Le Serdaigle était très tenté de lui balancer une réflexion du style " et bien vas-y, et tu cireras mes chaussures avec ", mais la moue désolée de la jeune fille lui fit prendre conscience qu'il serait très impoli et voir carrément salop de faire ça. Or Zéphyr savait se mettre des limites.

Ouais... Bon. J'aimerai que la prochaine fois que ma personne te fais penser à un "truc" qui fasse que tu deviens insupportable, tu me le dises, ou que tu mette une pancarte, un truc du genre ...

Il poussa un soupire de soulagement et fixa la jeune fille dans les yeux.

Je suppose que ... je dois aussi m'excuser pour t'avoir fait mal aux épaules, en plus ce n'était pas dans mon intérêt, l'équipe de Serdaigle à besoin de ses poursuiveuses pour le prochain match. Et c'est d'accord pour les cours, mais la prochaine fois, évite de juger quelqu'un aussi rapidement que tu l'as fait. Je reconnais avoir des défauts, mais là, c'était exagéré.

Sur ces mots, il tendit une main à la jeune fille, symbole que la trêve était acceptée. Pour le moment.

_________________

you could be my unintended choice.



Dernière édition par Zéphyr N. Kaeligan le Mar 2 Aoû - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Lun 1 Aoû - 22:55

"▬ Je suppose que ... je dois aussi m'excuser pour t'avoir fait mal aux épaules, en plus ce n'était pas dans mon intérêt, l'équipe de Serdaigle à besoin de ses poursuiveuses pour le prochain match. Et c'est d'accord pour les cours, mais la prochaine fois, évite de juger quelqu'un aussi rapidement que tu l'as fait. Je reconnais avoir des défauts, mais là, c'était exagéré. "

Zéphyr lui tendit une main, qu'elle s'empressa de serrer, soulagée. Dans quel pétrin aurait-elle été si il avait refusé de reprendre son enseignement ! Désireuse d'éviter tout conflit à l'avenir, elle décida de jouer la fille reconnaissante et touchée par ce geste si beau et pur.

"Oh, tu sais, tu m'avais pas fait si mal que ça, indiqua-t-elle, l'air enjoué. J'ai pris des cours d'arts dramatique, du coup j'suis à l'aise pour adopter ce genre de comportement. Et ouais, c'était pas super cool de ma part de te parler comme ça, mais j'avais pas de pancarte sous la main où écrire "Kaeligan ne m'approche pas"."

Abby haussa les épaules en riant doucement, fixant Zéphyr de son oeil pénétrant. Ce dernier lui sourit furtivement et passa une main dans ses cheveux bouclés, ce qui donna instantanément un côté décoiffé à ses épis. Dieu que Abigail détestait ce geste. Toutefois, elle contrôla l'envie de lui balancer une remarque pleine de provocation gratuite, même si cela lui démangeait atrocement la langue. Elle se contenta de pointer du doigt la tenue négligée du jeune homme, si impropre à lui-même.

"Hé, tu viens de sortir du lit ou quoi ?, lança-t-elle. T'es débraillé, tu devrais te voir ! Oh bien sûr, je n'ai pas à te juger, se rattrapa-t-elle en voyant que Zéphyr était prêt à riposter. En tout cas, ta chemise est tâchée."

Comme pour appuyer ses dires, elle se pencha vers la chemise du 7° année et en toucha la tâche encore humide. Elle porta le doigt à sa bouche et goûta, ses traits s'étirant en une moue dégoûtée.

"Jus de citrouille, c'est ça ? Je déteste le jus de citrouille. Allez, va te changer, j'ai besoin d'aide pour un cours de défense contre les forces du mal. Ce serait bien qu'on bosse dessus. Tout de suite, je veux dire", finit-elle par lâcher, en voyant l'air ahuri de Kealigan.

Lorsque le préfet monta dans son dortoir, Abby se précipita vers la seule table libre, avant qu'un autre Serdaigle en furie en occupe la chaise. Elle extirpa son manuel écorné de son sac, et le posa sur sa table, l'air faussement intéressé. Dieu merci, il allait l'aider. C'était sympathique de sa part, un élan de bonté, un acte dont seul un coeur parfaitement pur pouvait être le propriétaire. Enterrer la hache de guerre, c'était bien beau ; mais pendant combien de temps Abigail pourra se retenir avant de vomir sur les chaussures du jeune sorcier, dégoûtée par son trop-plein de bons sentiments ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mar 2 Aoû - 16:57

Jus de citrouille, c'est ça ? Je déteste le jus de citrouille. Allez, va te changer, j'ai besoin d'aide pour un cours de défense contre les forces du mal. Ce serait bien qu'on bosse dessus. Tout de suite, je veux dire

Zéphyr resta un moment interdit. Là, tout de suite maintenant ? S'il le fallait. Le jeune bouclé haussa les épaules, signe de rédemption.

Et bien, tu as d'la suite dans les idées. Je monte enfiler quelque chose de plus présentable, et j'arrive. La salle commune va bientôt être vide, je suggère qu'on s’entraîne ici. En plus, je n'ai plus les clefs de la salle de cour.

Puis sans laisser l'occasion à la jeune fille de répondre, Kaeligan décampa en direction des chambres. Son lit moelleux l'attira telle une sirène qui chante pour un marin, mais Zéphyr résista à la tentation de se coucher, pour ne plus se lever. Il enfila rapidement un tee shirt noir après avoir jeté sa chemise dans un coin de sa valise. Il ôta son pantalon d'uniforme pour le troquer contre un jean de la même couleur que son tee-shirt et sortit en trombe de sa chambre, baguette à la main, désireux de ne pas céder à la tentation du lit douillet.

Elle était là, assise, la tête penchée vers son livre, son visage enfantin caché derrière une cascade brune. N'importe qu'elle garçon aurait eut envie d'embrasser ses lèvres rosées, mais Zéphyr, lui, devait résister à une tentation bien plus ravageuse (en plus de celle de son lit) : celle de l'ouvrir, de couvrir la jeune femme de répliques mauvaises et emplies d'ironies. Mais le Serdaigle préféré le jouer à la fourbe. La manière forte était bien moins douloureuse que la manière Kaeligan. L'envie de nicotine lui piquant le nez, il se précipita sur la chaise, aux côtés de son élève, et tenta de penser à autre chose.

Bon, je suppose que tu n'as pas lu le chapitre dont nous avons parlé ? lui demanda t-il d'un air désintéressé, sans même la regarder. Ouch, qu'il était dur de résister à la tentation de lui balancer une réflexion. Il essaya d'afficher un air naturel sur son visage, mais le rire lui démangeait la mâchoire. Il toussa et leva la tête vers son élève. Si l’emmerder était proscrit, la charmer ne l'était pas.

_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mar 2 Aoû - 17:26

"Bon, je suppose que tu n'as pas lu le chapitre dont nous avons parlé ?" lança Zéphyr, le regard dans le vide. Abby, cherchant à tester les nerfs du jeune homme sans le provoquer verbalement, faisait tourner sa plume entre ses doigts fins, comptant mentalement le nombre de tours qu'elle pouvait réaliser sans que la plume ne tombe. Quel jeu passionnant c'était ! Elle en était à son quatorzième tour lorsque Kaeligan s'éclaircit bruyamment la gorge. Pensant que son professeur avait fait cela pour lui signaler qu'il la tenait à l'oeil, elle laissa tomber sa plume et se retourna vers le préfet aux cheveux bouclés. Ce dernier la fixait d'un air qui aurait certainement fait vomir Abigail si l'esprit de celle-ci n'avait pas été resté figé : Kaeligan lui souriait. Lui, ce Serdaigle écoeurant, la regardait d'un air suposémment profond, et lui souriait, laissant apercevoir deux rangées de dents étincelantes parfaitement alignées. L'effet du choc passé, Abby lança un regard blasé, et dès lors que Zéphyr se remit à lire l'ouvrage, elle fit discrètement semblant de gerber.

"Ne fais pas de conclusions si hâtives. Qu'est-ce qui te permet de savoir si j'ai lu ce chapitre ou pas ? Surtout que c'est bien le cas, je l'ai lu, j'ai parfaitement assimilé mes cours, y a pas de souci à se faire là dessus. Le problème c'est toujours ce putain de souvenir heureux que je trouve pas, précisa-t-elle, la voix pleine de sous-entendus."

Attendant une quelconque réponse de Zéphyr - qui n'arriva pas -, Abby décida de continuer sur sa lancée.

"En fait, je dois rendre pour demain un parchemin de quarante centimètres sur les Inferi. Et le souci, c'est que je n'ai pris aucune note pendant le cours. Pour tout dire, j'ai même pas écouté mais, se précipita-t-elle en voyant que Kaeligan allait répliquer, j'étais distraite par autre chose."

Elle fit cet aveu d'une voix parfaitement innocente, mais qui pouvait pourtant sonner fausse, limite aguicheuse. Elle devrait supporter ce gars pendant Dieu sait combien de temps ; quitte à jouer à sa manière, non ? Le trop-plein d'orgueil de la jeune fille ne s'apparentait aucunement à toute forme de prétention, mais elle savait pertinemmenent que pléiade de garçons seraient prêts à vendre leur maison et à tuer leurs parents pour avoir un rencard avec la jeune fille. Bien sûr, tout cela n'était que physique : niveau personnalité, elle avait plutôt tendance à faire fuir la gent masculine. On la qualifiait trop souvent de bizarre, folle, voire même possédée. Qu'à cela ne tienne ; elle maîtrisait à merveille les ficelles de l'amour, et pouvait rendre n'importe quel sorcier marionnette de son maléfice. Dans toute règle, il y a une exception : malheureusement pour lui, Zéphyr ne l'était pas.


Dernière édition par Abigail E. Broderick le Mar 2 Aoû - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mar 2 Aoû - 17:52


Ne fais pas de conclusions si hâtives. Qu'est-ce qui te permet de savoir si j'ai lu ce chapitre ou pas ? Surtout que c'est bien le cas, je l'ai lu, j'ai parfaitement assimilé mes cours, y a pas de souci à se faire là dessus. Le problème c'est toujours ce putain de souvenir heureux que je trouve pas

Je ne fais pas de conclusions hâtives, mais après notre ... altercation de la dernière fois, je n'était pas sur que tu allais suivre mes directives... Zéphyr s'apprêta à faire une réflexion de plus à la jeune fille mais il coupa cour à son discours en levant une main, signe de reddition.

En fait, je dois rendre pour demain un parchemin de quarante centimètres sur les Inferi. Et le souci, c'est que je n'ai pris aucune note pendant le cours. Pour tout dire, j'ai même pas écouté mais ... j'étais distraite par autre chose. déclara t-elle, les yeux pétillants de malice. Zéphyr réprima un autre rire. Elle le draguait ? Du moins, c'était bien imité. Pauvre fillette, il en faut plus pour perturber un Kaeligan, et les mijorée dans ton genre ne sont pas le type de filles qui arrivent à me mettre dans un état ... gênant, songea Zéphyr, mordillant le bout de sa plume tout en détournant les yeux vers la fenêtre, symbole qu'il n'avait rien à faire de la raison pour laquelle miss Broderick n'avait pas écouté le cour. Le garçon était conscient qu'il était entrain de l'énerver, mais le jeu de drague qui venait de débutait l'amusait d'autant plus que son adversaire était miss-sainte-nitouche. Bref, même si moult mâles l'auraient crucifiés pour avoir détourné le regard, Zéphyr s'en contrefichait. Ils n'avaient qu'à lui donner des cours, eux.

Les inferis huh ? Je dois avoir ça dans mes cours, dit-il d'un air las, comme si la séance l'ennuyait déjà profondément. Tout en se penchant vers son sac, il frôla l'épaule de la jeune fille, et détourna la tête, gêné. Enfin, c'était plutôt ce que tout le monde pourrait croire en voyant la scène. En réalité, Zéphyr étaient en proie à un gros fous rire, tellement il s'amusait.

_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mar 2 Aoû - 18:37

Il me touche l'épaule ? Alors là, c'est la totale. S'il croit que je n'y vois pas clair, dans son petit jeu ! Règle n°1 de drague pour les garçons, sorciers & moldus confondus : ne JAMAIS provoquer grossièrement un contact physique anodin avec une fille. Surtout quand on ne sait pas jouer l'innocent, hein Monsieur Kaeligan ? Mes nerfs sont bien accrochés, mais les siens... s'il veut réellement ça, il l'aura.

"Oh, ce serait cool que tu me passes ton cours, ouais, lança-t-elle, en battant des paupières exagérément, comme pour lui montrer à quel point elle passait outre ce frôlement d'épaule. La prochaine fois, je prends des notes, ça t'évitera tout dérangement... Oh, excuse moi, lâcha-t-elle mollement, d'un ton abruti.

Elle avait laissé tomber sa plume sous la table, aux pieds du jeune homme. Apercevant l'air abasourdi de Kaeligan, elle poussa un soupir faussement exaspéré et se mit à quatre pattes sous la table, à la recherche de ce qu'elle avait - négligemment - fait tomber. La ramassant, elle décida de continuer son petit jeu, et remonta légèrement en direction... des cuisses de Zéphyr. Arrivée à bon port, elle posa son menton sur les genoux du jeune homme, sa tête dépassant de sous la table, le regard de Kaeligan rivé sur elle. Elle désigna d'un air fier la plume, et lança un clin d'oeil appuyé au jeune homme, qui semblait plutôt dépassé par la situation.

"Excuse moi, dit-elle, aguicheuse. Si ça ne te dérange pas, je vais passer de ton côté de la table, je n'ai pas envie de faire demi-tour sur la table. C'est une manoeuvre très complexe", compléta-t-elle, l'air savant.

Comme pour appuyer ses propos, elle se hissa de sous la table, ce qui donnait une situation assez ambigue : en effet, lorsqu'elle se issa de son étroite cachette, son corps se colla contre la partie entière de l'anatomie de Zéphyr se situant entre ses genoux et son buste. Abby adopta un petit air candide, et s'extirpa tant bien que mal de sous le bureau, puis se décolla du corps de Kealigan pour faire le tour de la table et rejoindre sa place.

La balle est dans ton camp.




Dernière édition par Abigail E. Broderick le Mar 2 Aoû - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mar 2 Aoû - 19:26

Le buste de la jeune fille se frottant contre le corps de Zéphyr, il aurait été normale qu'il se sente étrangement ... excité. Mais il n'en était rien. Certes, il était un peu troublé qu'elle aille aussi loin, mais bon, si elle voulait, c'était son corps hein. Néanmoins, en plus d'être orgueilleux et sang-chaud, le brun bouclé était extraordinairement franc. Et cela, même si ça gâchait l'ambiance. Tandis que la jeune fille s'asseyait sur sa chaise, et lui lançait un regard qu'on pourrait qualifier " d’allumeur ", Zéphyr leva les yeux au ciel, et dans un rire, il déclara :

Euh ... Ouais, c'était quoi ça ? Tu t'es transformée en chaudière depuis la semaine dernière ? et dans un rire, il se concentra sur ses cours, à la recherche d'un parchemin. Puis, après un moment de silence, il se pencha vers l'oreille de la jeune fille et lui chuchota : ▬ Les filles qui draguent comme ça, c'est pas mon style chérie, essaye de te montrer plus subtil où je vais vraiment te considérer comme une pauvre fille. Puis, l'air de rien, il reprit sa recherche dans le tas de parchemin que constituaient ses cours.

Voilà, recopie cette partie, ça devrait suffire, dit-il tout en reluquant intempestivement la 7ième année qui passait à côté de la table. La blonde en question se retourna, adressa un clin d'oeil au bouclé qui le lui rendit aussitôt. Un sourire satisfait, sans même accorder un regard à son élève -qu'il avait presque oublié depuis le passage de la blondinette-, il saisit son encre et sa plume dans son sac, profitant de l'occasion pour faire son devoir de potion.

C'est bon, tu t'en sort ? demanda t-il, se rappelant subitement de la présence d'Abigail à sa table. Il se pencha vers son parchemin, les yeux rivés sur l'écriture fine de la jeune fille et attrapa la main de la jeune fille. ▬ Tu as des mains d'enfant, c'est mignon, remarqua t-il en souriant à la jeune fille, visiblement sincère. Il désirait lui faire entrer dans la tête que pour lui, elle n'était qu'une gamine.


_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mar 2 Aoû - 20:30

"Euh ... Ouais, c'était quoi ça ? Tu t'es transformée en chaudière depuis la semaine dernière ?, quémanda un Kealigan orgueilleux au possible. Après avoir cherché dans son sac, il reprit : Les filles qui draguent comme ça, c'est pas mon style chérie, essaye de te montrer plus subtil où je vais vraiment te considérer comme une pauvre fille."

Hé ! Héééééé ! Pour qui il se prend, le nigaud ?

Abby commençait à se sentir complètement dépassée par la situation. Dans un premier temps, Zéphyr lui adressait le sourire du parfait tombeur, puis il la frôlait avec suite dans les idées. La jeune sorcière n'était pas tombée de la dernière pluie : il voulait l'amadouer. Dans ce cas, il était sensé rentrer dans son jeu, non ? Sa réaction était juste... hallucinante ! Une chaudière ? Non mais, et puis quoi encore ?
Elle décida de garder son calme et d'abandonner cette piètre idée. Pas question de rendre les armes : Abigail Elli Broderick avait toujours le dernier mot, toujours. Et si jamais ce stupide préfet ne voulait pas s'avouer en tort, à la fin, elle en viendrait à des mesures draconiennes. A la guerre comme à la guerre.

Pendant que Sa Majesté reluquait sans aucune honte une blonde qui passait, Abby gribouillait de long en large et en travers sur le parchemin qui était destiné à servir de support pour son travail sur les Inferi. Sans s'en rendre compte, ses pensées s'articulaient à voix haute, révélant ainsi le brouahaha auquel était livré son esprit.

"Nanana chaudière.. olala chérie, c'est trop impossible entre nous, t'es pas mon style ! Gnian gnian, pas subtile, pauvre fille, t'es une gamine, je sais que je te plais mais, CHAUDIERE, tu sais qu'est-ce qu'elle te dit la chaudière ? Hein ?"

Plusieurs coups d'oeils de tables voisines l'interrompirent dans son monologue intérieur. Elle décida de continuer à ruminer en silence lorsqu'une main - étrangement douce - attrapa la sienne. Elle se retourna brusquement et se retrouva face à face avec un Zéphyr qui semblait... bizarre.

"Tu as des mains d'enfant, c'est mignon", remarqua-t-il en souriant à la jeune fille, cette dernière sentant ses yeux sortir de la tête. Elle se ménagea toutefois à garder son calme, et extirpa rapidement sa main du piège dans laquelle elle était coincée. Puis, elle la secoua, et adressa un sourire forcé à Kaeligan.

"Refais encore un geste aussi stupide que celui-ci, et ma main d'enfant risque d'atterrir accidentellement sur ta joue", lança-t-elle. Toutefois, son ton n'était pas méchant ; elle avait simplement prononcé cette phrase comme une simple constatation.

Peu désireuse de lui continuer la conversation, elle se replongea parmi les Inferi, les jugeant moins féroces et dangereux que ce spécimen qu'elle avait face à elle.



Dernière édition par Abigail E. Broderick le Mar 2 Aoû - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mar 2 Aoû - 20:55

Refais encore un geste aussi stupide que celui-ci, et ma main d'enfant risque d'atterrir accidentellement sur ta joue.

Zéphyr eut un sourire satisfait. Il avait réussi son manège, miss Broderick était troublée.

Pour une fois que j'était sincère, t'es plutôt dure, grogna t-il, affichant une moue boudeuse, tu sais, tu devrais te détendre, les gens ne sont pas tous des supers abrutis méga inférieurs à toi, cracha t-il désireux de lui faire comprendre que ce coup-ci, elle avait poussé le bouchon trop loin (maurice). Puis il attrapa le parchemin de la jeune fille. Il était gribouillé d'encre, et aucune note de cour n'y figurait. Il la fixa avec un air désespéré.

Dois-je rappeler qui m'a supplié pour que j'accepte de l'aider, huh ? Si c'est pour faire des dessins, tu peux le faire seule, et sans mes cours, dit-il, haussant les sourcils, l'air visiblement irrité par Abigail. Il soupira, et froissa le parchemins et tendit à la jeune fille un parchemin roulé. Leur main se frôlèrent, et Zéphyr eut un imperceptible sursaut, destiné à tromper la jeune fille. Il lui adressa un sourire maladroit, et tourna le regard. Elle luit rappelais une moldue, avec qui il était vaguement sortie durant les vacances d'été. Elle tentait de se montrer plus ambitieuse qu'elle l'était, et cela ce voyait comme le nez au milieu du visage. Un côté de Zéphyr brûlait d'envie de lui hurler d'arrêter, qu'elle était ridicule. Mais son mauvais côté, le plus proéminent, restait silencieux, et se délectait de la scène. Passant sa langue sur ses lèvres gercées, Zéphyr se pencha vers son propre devoir. God damn, qu'est-ce qu'était l'asphodèle déjà ? Il griffonna son prénom en haut de la feuille avant de rester les yeux dans le vide, comme-ci ce dernier pouvait répondre à sa question.

ZEPHYR NISSYEN KAELIGAN.

Puis il bougea sa jambe, légèrement engourdie. Son genoux vint buter la table et renversa les deux pots d'encre qui se répandit sur nos deux protagoniste. ▬ HOLLY SHIT ! beugla Zéphyr, le jean taché. Il regarda Abigail, qui était en aussi mauvaise posture que lui.

_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mar 2 Aoû - 21:42

Qui m'a supplié pour que je l'aide, arrête de dessiner Abby, ne te comporte plus en gamine Abby, tu devrais te détendre, pète un coup, t'es pas supérieure, pour qui tu te prends, arrête ça ou...

Un liquide glacé s'insinua sous la fine jupe qu'Abigail portait, ce qui lui arracha un petit cri de stupeur. Elle lâcha sa plume pour voir ce qui s'était répandu sur ses habits ; et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle se rendit compte que de l'encre bleue s'étalait de part et d'autre de sa jupe grise, définitivement bousillée. La surprise faisant place à une colère rouge, elle bondit de sa chaise et se pointa devant un Zéphyr quelque peu confus. Mais peu importent tous les sourires qu'il pourrait lui adresser, toutes les oeillades qu'il pourrait lui glisser langoureusement : toute la rancoeur qu'elle avait tenté de garder pour elle allait éclater, là, tout de suite, en plein milieu de la salle commune des Serdaigle. Et au diable les rumeurs qui circuleraient après ça.

"Tu... es...", articula-t-elle, prenant le soin de bien faire transparaître sa fureur dans chacun de ses mots.

Et la vague destructrice qui somnolait à l'intérieur d'elle même revint. Encore plus forte et dévastatrice que la dernière fois. Elle commença par ronger précautionneusement les poumons d'Abby, puis remonta le long de sa trachée artère, prenant bien soin de serrer son coeur d'une poigne brûlante. Lorsque le feu lui monta au nez, elle commença à paniquer : l'air était oppressant, si rien ne s'arrangeait, dans quelques secondes elle suffoquerait complètement et serait dès lors en proie à toute cette faiblesse qu'elle tentait depuis toujours de cacher. Une lueur de démence passa dans ses yeux vert noisette, éradiquant toute émotion, et teintant ses pupilles d'une couleur rougeâtre terrifiante. Le peu de bon sens qu'il restait à la jeune fille lui intima de baisser la tête pour que personne ne remarque quoi que ce soit. Et surtout pas Kaeligan. S'il lançait une pique provocante à ce moment-là, Abby serait bien capable de le tuer, tellement le feu lui faisait perdre la tête.
Aussi vite que la vague était venue, elle repartit, n'ommettant pas de se fracasser contre les rochers intérieurs de Abigail, réveillant ainsi de vieilles douleurs aussi bien physiques que morales. Elle s'affaissa légérement, une main sur son coeur qui ne cessait de battre frénétiquement, lançant des décharges électriques dans tout son corps. Lorsqu'il cessa de la faire souffrir, elle poussa un long soupir de soulagement et releva la tête vers Zéphyr. Elle n'aurait su dire s'il avait aperçu ce brusque changement d'état, mais elle ne lui laissa pas le soin de faire le moindre commentaire. Elle ramassa le petit pot d'encre qui était tombé par terre et le reposa sur la table, près des fournitures de Kaeligan.

"Faut croire que tu vas pas pouvoir bosser ce soir, sans encre", lança-t-elle, l'air de rien. Elle en profita pour jeter un bref coup d'oeil au jean du jeune homme, qui semblait complètement imbibé par l'encre. Le pantalon aurait pu avoir l'air branché si l'encre ne contrastait pas horriblement sur le tissu. Relevant furtivement le regard, elle fixa pendant quelques secondes le garçon et désigna du doigt un endroit derrière lui.

"On devrait aller se nettoyer, je pense."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mer 3 Aoû - 17:23

On devrait aller se nettoyer, je pense. Zéphyr fixa la jeune fille un moment, se retenant de lui faire une réflexion du style " noooon, t'as trouvé ça toute seule ? ", mais il se retint. Il était déjà assez fâché comme ça. L'encre dégoulinait sur ses converses, et le jeune homme tenta de faire comme s'il n'avait rien vu. Suivant le geste de la jeune fille, il s'engouffra dans la salle de bain des Serdaigles, pièce aux carreaux bleutés, ressemblant légèrement à la salle de bain des préfets à laquelle il avait accès. La même grande baignoire, quoique bien moins grande, aux robinets qui, Zéphyr le savait, déversaient le même savon aux bulles multicolores. D'ailleurs, le garçon mourrait d'envie de se jeter dans l'eau bouillante de la baignoire qui se déversait depuis leur entrée dans la salle de bain. Mais, bien que la présence de la jeune fille ne le trouble pas tant que ça, sa propre nudité n'était pas un problème, il aurait préféré être seul à ce moment précis, comme depuis le début de la soirée. Il soupira et se précipita devant un des éviers libre et ôta son débardeur qui, malgré sa couleur sombre, était tâché d'encre. Encre qui avait d'ailleurs traversé pour mince tissus pour venir se répandre sur le buste du jeune homme (pour le grand malheur des lectrices). Zéphyr remplit l'évier à ras-bord et plongea son tee shirt à l'intérieur. Il entreprit ensuite de se rincer le torse, mais à son grand malheur, l'encre qu'il utilisait était un encre prévue pour résister à l'eau.

Holly shit. Cette connerie partira pas avec de l'eau, putain, jura t-il. Il jeta un coup d'oeil vers la baignoire remplie de savon, et tourna la tête vers Abigail. Puis, sans même lui laisser le temps de parler, il ôta son pantalon, son caleçon et plongea dans l'eau chaude. Au moment où l'eau effleura sa peau, il se demanda si un simple tergeo n'aurait été suffisant, mais maintenant qu'il était dans l'eau, il comptait y rester. La tonne de mousse qui flottait paisiblement lui offrait une intimité parfaite.


_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Mer 3 Aoû - 19:19

Si un jour quelqu'un m'avait dit que je me retrouverais dans une salle de bains en compagnie de Kaeligan, je lui aurais certainement recommandé d'arrêter de faire mumuse avec de l'herbe magique.

Abby se contemplait dans un large miroir, dont le verre était réputé pour montrer à chacun l'impact de son état moral sur son état physique. Un exemple simple : si une écervelée prétentieuse se regardait dedans, elle y verrait son reflet, encore plus ravissant. Si, au contraire, le reflet appartenait à un propriétaire déprimé et las, il y verrait une réplique encore plus usée de lui-même. A cet instant, une jeune fille aux traits tirés et à la mine pâle s'étirait devant Abigail : parfaitement normal, après sa crise intérieure quotidienne. Elle avait l'habitude de traîner devant ce miroir, et il était hallucinant de remarquer à quel point son image pouvait passer de la fille resplendissante de joie, à l'adolescente aux allures de vieille cancéreuse.
Revenant sur Terre, elle dévia les yeux du miroir, et les baissa sur sa courte jupe aux tons anciennement gris. Elle poussa un soupir de mécontentement et ouvrit le robinet, qui laissa couler à flots une eau pure et limpide. Tirant sa jupe, elle porta sa main libre au robinet : une petite flaque d'eau se nicha au creux de sa paume, et elle la porta à son habit endommagé. Sans résultat. La tâche restait là, aussi foncée et nargueuse que précédemment. Enervée, elle stoppa brusquement le robinet, et leva à nouveau les yeux vers son reflet, qui représentait désormais une jeune sorcière aux traits colériques, voire horrifiants. Le bon côté du miroir, c'est que seule la personne à qui appartenait le reflet pouvait se voir comme elle était réellement. Donc, aucune chance que cet abruti de Kaeligan ne l'aperçoive. D'ailleurs, pourquoi était-il si silencieux ? Est-ce que son cynisme déplacé l'avait définitivement quitté ? Dieu existait bien, donc.

Elle se retourna dans le but de lancer une pique virulente à Zéphyr, lorsque la vue à laquelle elle était livrée la stupéfia. Ce con de Zéphyr était dans une des baignoires, dans une mer de bulles multicolores et de mousse épaisse. Et à en juger le tas de vêtements empilés par terre, il était nu. Entièrement nu.

"Ben alors Monsieur le Préfet, on se gêne pas hein ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Jeu 4 Aoû - 14:23

Ben alors Monsieur le Préfet, on se gêne pas hein ? Zéphyr, occupé à s’amuser avec un tas de mousse, reporta son attention vers la source de la voix. La jeune fille, mi-gênée mi-fâchée, ayant croisé ses bras sur son tee shirt tâchée, le fixant d’un air noir. Elle semblait étrangement fatiguée, alors qu'un moment plus tôt, elle aurait été capable de le manger tout cru.

Si ma présence dénudée te gêne tant que ça, ma chère Abigail, je t’invite à utiliser une autre salle de bain. le jeune homme croisa ses bras sur son torse et pris un air pudique, parce que personnellement, la vue de mon corps ne me dérange absolument pas. Et sur ces sages mots, il reposa ses bras de part et d'autre du rebord de la baignoire, penchant la tête en arrière, admirant les vitraux mouvants du plafond. La particularité des savons de Poudlard, c'était qu'ils sentaient exactement l'odeur qu'on désirait. A ce moment précis, une myriade d'odeurs se bousculaient à l'entrée des narines du jeune homme. Des agrumes, de l'orange et du citron, peut-être un peu de mangue et de kiwi, les arômes fruités se livraient une bataille sans fin, pour savoir lequel prendrait le dessus. Plus loin, presque caché par le fumet des fruits, une pointe de lilas, et rien qu'un peu de souffre se firent sentir. Zéphyr ferma les yeux, laissa l'eau chaude détendre son corps tendu par l'énervement, et goûta à chacune des odeurs, se délectant de la trace qu'elles laissaient sur sa langue. S'il avait été seul, il aurait surement plongé dans l'eau, se serrait laisser porter par le courant de l'eau avant de remonter à la surface, les poumons vides. Mais la présence d'Abigail l'en empêchait, car il ne voulait pas montrer qu'il pouvait être doux, sensible. Pas à elle, qui l'utiliserait contre lui. Les faiblesses sont faites pour être cachées, telle était la devise du jeune homme. La sensibilité dont il pouvait faire preuve restait enfouie au fond de son être, tassée sous une couche de fausse modestie.

Après avoir pris une grande inspiration, il rouvrit ses yeux verts sur le plafond, dont les dessins bougeait, semblables à des poissons dans un ciel océanique. Il repéra même une sirène, laquelle lui adressa un clin d'oeil avant de se figer. Zéphyr sourit pour lui-même, avant de reporter son attention sur Abigail.

Tu comptes bouger ou tu vas rester là jusqu'à que je sorte ?, puis après une seconde de réflexion, il décida de reprendre la partie où il l'avait laissé.

Allez viens, on ne voit rien avec la mousse, et ça me briserait le coeur d'avoir tâché ton petit corps chétif. dit-il d'une voix douce, un regard presque dragueur dans les yeux. Il se retourna, laissant l’intimité parfaite pour la jeune fille. Puis il posa sa tête sur ses bras croisés, sur le rebord glacé de la baignoire géante, et se laissa porter par les odeurs d'agrumes qui venaient de prendre le dessus sur toute les autres.


_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Jeu 4 Aoû - 17:18

"Allez viens, on ne voit rien avec la mousse, et ça me briserait le coeur d'avoir tâché ton petit corps chétif".

Abby lança un regard plein d'indifférence à Zéphyr, comme pour lui montrer que la nudité du jeune homme la laissait complètement de marbre. Sans s'assurer que Kaeligan s'était retourné, elle se débarrassa de son haut et de sa cravate aux couleurs de sa maison. Elle en fit de même pour sa jupe et ses collants, et finalement se déchaussa, laissant ses ballerines sur le sol dallé de la salle de bains. Mais, contrairement à Zéphyr, elle ne se retrouva pas dans son plus simple appareil : deux fins morceaux de tissu rose aux points noirs protégeaient ce que sa mère aimait appeler "Le Triangle Intime". Lorsqu'elle jeta un nouveau bref coup d'oeil à son reflet, la jeune fille se tenant devant elle n'avait rien d'une bête de sexe : elle gardait un air las, voire blasé, et la drague qui aurait du empester l'air en ce moment ambigu devait avoir au moins deux trains de retard. Qu'à cela ne tienne ; elle se glissa dans le bain moussant, une jambe après l'autre jusqu'à se sentir complètement enfoncée dans l'écume multicolore. Comme l'Amortentia, les bulles dégageaient l'odeur favorite de chacun : à l'instant même, une odeur de lotus bleu emplissait l'air et détendait chaque muscle de la jeune fille, l'apaisant comme jamais, effaçant de sa mémoire toute pensée contrariante et chassant même cette boule de feu qu'elle abritait. Une arôme de bois de santal et de ylang-ylang envahirent les sinus de la sorcière, lui faisant tourner la tête ; elle se plaisait à penser que ces deux parfums étaient les aphrodisiaques les plus aboutis et excitants. Puis, comme pour adoucir le tout et faire retomber les particules émoustillantes qui flottaient dans l'air, une effluve de musc flotta dans quelques bulles que Abby prit un fin plaisir à éclater du long de son index. Lorsque les différentes odeurs s'équilibrèrent en elle, elle porta un regard à Zéphyr, qui fermait les yeux et semblait plus paisible que jamais. Abigail se surprit même à détailler l'ensemble de ses membres nus n'étant pas recouverts par la mousse, et, étant l'archétype même du sexe faible, elle apprécia la parfaite courbure des bras musclés, témoignant parfaitement de son poste de gardien dans l'équipe de Quidditch. Chassant ces pensées encombrantes de son esprit, elle s'enfonça lentement dans le bain de mousse, jusqu'à sentir sa tête flotter sous l'eau. Elle se sentait comme un poisson dans son élément : depuis toute petite, le fleuve passant près de son village était son endroit préféré, où elle avait pour habitude de nager pendant des heures, ou tout simplement de lire un livre sous un saule. L'eau nettoyant les songes se bousculant dans son esprit, elle continua à s'enfoncer sous l'eau, en apnée, sereine. Elle avait complètement oublié la présence de Zéphyr, ce Serdaigle dérangeant, et ses fines jambes continuaient à avancer, jusqu'à...

"MERDE !"

Elle refit immédiatement surface lorsqu'elle se rendit compte qu'elle avait subrepticement touché Kaeligan de son pied. En son for intérieur, elle espérait n'avoir heurté que l'orteil du jeune homme. Ses cheveux bruns collés à son visage, elle passa ses mains sur ses paupières pour enlever toute trace de savon, et fit face à Zéphyr.

"Bon ben... si j'ai touché ton oiseau... tu lui demanderas de ne pas en prendre compte, hein."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Jeu 4 Aoû - 20:58


Des clapotis et une légère mouvance de l'eau indiquèrent au jeune homme qu'Abby avait enfin réussi à se mettre dans l'eau. Zéphyr, profondément détendu, ne daigna ouvrir les yeux, de peur de rompre le calme magique de la salle de bain. Les précédentes agrumes venaient de laisser leur place à un parfum plus fort, plus subtile aussi. Un fumet casi-indescriptible. Il lui sembla reconnaître l'odeur de l'herbe après une fine pluie, où celle d'un jour d'été que l'orage guette. Pour Zéphyr, c'est l'odeur de la passion, de l'aventure. Il ouvrit lentement ses yeux, et son regard tomba sur la petite étoile tatouée au dos de son poignet. Instinctivement, il se remémora la présence de la petite nuée d'étoiles, sur sa hanche droite. Etant né-moldu, il avait beaucoup de manière de ce monde. Comme la cigarette par exemple. Fumer à Poudlard était plutôt mal vu, et bien souvent, Zéphyr s'exilait au bord du lac pour goûter au goût de ses blondes. Se considérant comme un homme avant d'être un sorcier, et ayant été élevé par ses parents moldus, il ne pouvait en être autrement. Zéphyr n'avait pas honte du fait qu'il fumait, il voulait simplement qu'on le laisse tranquille sur ce sujet là. Alors qu'il s'apprêtait à se retourner, il sentait quelque chose le frôler.

Abigail, mousseuse et rougissante, était dangereusement proche de lui et de sa nudité. Zéphyr remarqua avec un sourire qu'elle portait encore ses sous-vêtements, et d'un côté, cela attendrit le garçon. Elle lui faisait penser à une petite fille.

Bon ben... si j'ai touché ton oiseau... tu lui demanderas de ne pas en prendre compte, hein.

Zéphyr écarquilla les yeux, et rit.

Abigail, c'est très flatteur de penser que ... mon " oiseau " atteigne le sol, mais malgré sa taille on ne peut plus respectable, je n'ai pas cette chance. déclara t-il d'un air faussement pompeux avant d'éclater de rire. Il recula, s'asseyant sur une marche à l'intérieur de la baignoire. L'eau lui arrivait jusqu'aux épaules, laissant sa tête et ses cheveux bouclés à l'abri de toute éclaboussures. Remarquant le regard interrogatif de la jeune fille, il pointa son doigt vers ses cheveux.

Quand ils sont mouillés, j'me retrouve avec la gouffa. Ma botte secrète, c'est un truc moldu, dit-il simplement. Puis il lança un regard pleins de sous-entendus à la jeune fille, haussant un sourcil et affichant un sourire en coin.

Alors, on a pas osé enlever ses sous-vêtements ? Tu sais, je sais comment c'est fait une fille. Surement mieux que toi même, rajouta t-il avant pencher la tête en arrière, suppliant intérieurement son envie de nicotine de la fermer.

_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Jeu 4 Aoû - 21:54

"Alors, on a pas osé enlever ses sous-vêtements ? Tu sais, je sais comment c'est fait une fille. Sûrement mieux que toi même."

Abby se mordit la lèvre, désireuse d'éviter tout conflit à cause d'une réplique provocante qui lui démangeait la langue. Elle adopta même l'exact opposé de la réaction qui lui aurait été si prévisible : elle sourit au jeune homme. D'un sourire à la limite du franc, ce qui n'est pas négligeable.

"Crois moi, si j'avais enlevé mes sous-vêtements, tu n'aurais pas eu une fille lambda devant toi, mais plutôt la réplique parfaite de la déesse des Vélanes. Mais tu comprends, je pouvais pas t'imposer ça, t'aurais pas pu avoir d'autre copine après, ta vie en aurait été complètement bouleversée. J'fais ça pour ton bien, lança-t-elle, modeste dans l'âme, mais un sourire s'étirant toutefois au coin de ses lèvres, comme provoqué par ses paroles ridicules.

Cependant, comme pour prouver au sorcier qu'elle n'avait peur de rien, elle s'extirpa de la mousse, qui dégageait à l'instant même une odeur suave d'herbe mouillée. Son soutien-gorge couleur chair lui collant à la poitrine, elle savait pertinemment que le quitter lui aurait au moins permis de ne plus sentir ce tissu mouillé contre elle. Elle attrapa donc sa baguette, posée sur le lavabo, et articula un Accio presque inaudible. Puis, se retournant vers Zéphyr, elle lui adressa le sourire le plus amical qu'elle avait dans son registre.

"Tous ceux présents dans la salle commune de Serdaigle vont pouvoir admirer les sous-vêtements d'Abigail Elli Broderick, qui se baladent à ce moment-même par la voie des airs. Ne sont-ils pas chanceux ?, demanda-t-elle, faussement prétentieuse, et affichant plutôt une expression dégoûtée sur le visage. Si la cape d'invisibilité spéciale sous-tif & culotte existait, j'aimerais bien l'avoir sous la main."

Comme pour confirmer ses dires, deux sous-vêtements violets arrivèrent, flottant comme par magie. Abby s'en empara et les posa sur une petite étagère. Puis, se dirigeant vers une vaste armoire grise et vert eau, elle extirpa une large serviette blanche d'un tiroir et l'enroula autour d'elle. Deux secondes plus tard, ses deux vêtements mouillés tombèrent en une petite pile à ses pieds. Elle saisit donc ses sous-vêtements neufs et s'en vêtit, indifférente aux regards de Zéphyr - si regards il y avait.
Lorsqu'elle eut terminé, elle se retourna vers lui et laissa tomber la serviette, qui rejoint ses habits mouillés. Elle lui adressa un sourire étincelant et déambula devant lui, avec un regard étincelant.

"Le pire, c'est quand je me dis que des mecs tueraient pour prendre un bain avec moi, et toi tu t'en fiches. Des filles assassineraient père et mère, et vendraient tout leur maquillage et breloques pour te voir ne serait-ce qu'en caleçon, et moi je t'ai vu à poil, et je m'en contrefous. Dans le fond, c'est peut-être pas plus mal."

Et elle ponctua sa phrase finale par un léger clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Dim 7 Aoû - 15:54

Crois moi, si j'avais enlevé mes sous-vêtements, tu n'aurais pas eu une fille lambda devant toi, mais plutôt la réplique parfaite de la déesse des Vélanes. Mais tu comprends, je pouvais pas t'imposer ça, t'aurais pas pu avoir d'autre copine après, ta vie en aurait été complètement bouleversée. J'fais ça pour ton bien

Et les chevilles ça va ? Zéphyr eut envie de lui rappeler qu'il sortait déjà avec une réplique parfaite de la déesse des vélanes, mais il n'en fit rien, regardant la jeune fille exhiber son soutien-gorge gorgé d'eau. Tandis qu'elle parlait de sous-vêtements, cape d'invisibilité et que le jeune homme acquiesçait nonchalamment sans réellement prêter attention au discours de la jeune fille, Zéphyr remarqua des bouts de tissus voleter dans l'air, avant de se poser sagement sur un meuble. Ah, c'était donc ça qu'elle parlait. Affichant un air faussement béat et excité devant la fine lingerie de la jeune fille, Zéphyr profita qu'elle se fut retourné pour à son tour s'extirper de l'eau et enrouler ses hanches d'une serviette de bain. L'encre était partie, et le jeune homme s'avança vers la boule informe que formait ses vêtements. D'un coup de baguette il les sécha, et constata que la tâche d'encre s'était estompée avec le savon. Tout en enfilant son caleçon et pliant consciencieusement la serviette sur une étagère, Zéphyr se retourna, faisant face à la jeune fille vêtue de sa lingerie fine. Si Zéphyr aurait été impressionnable, il aurait été évident qu'il se serait réfugié aux toilettes afin de cacher son excitation proéminente.

Mais le jeune homme n'était pas si impressionnable, et l'excitation n'effleura même pas son esprit. Mais comme tout bon joueur, il mima une certaine gêne. Un léger voile rouge empourpra ses joues pâlichonnes, et il baissa les yeux, enfilant son jean. Relevant ses yeux vert vers la jeune femme, cette dernière lui adressa un sourire flamboyant et déambula devant lui, roulant des mécaniques. Zéphyr lui adressa un léger sourire, et enfila son tee shirt noir, passant une main dans ses cheveux, vérifiant qu'aucune goutte d'eau ne s'y logeait. Ce dont il avait envie, maintenant, c'était d'une bonne cigarette, et instinctivement, il plongea sa main dans sa poche, heureux de constater que l'encre n'avait pas abîmer ses précieuses gitanes. Remarquant que la jeune fille le fixait toujours, il releva la tête, afficha son plus beau sourire en coin et s'approcha doucement d'elle.

Dis moi Broderick, ça te tenterai d'aller boire une bièraubeurre, à la prochaine sortie à Pré-au-lard, murmura t-il, dévorant son visage du regard et jubilant intérieurement. De là où il se trouvait, il pouvait entendre et sentir la respiration saccadée de la jeune fille. Plongeant ses yeux dans les siens, Zéphyr fit mine de se pencher vers ses lèvres, puis se redressa brutalement, tout sourire. Sans laisser le temps à la jeune fille de répondre, il se dirigea vers la sortie de la pièce.

La semaine prochaine, même jour, même heure pour le prochain cour, déclara t-il sans se retourner, avant de claquer la porte.

_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dom nique nique ♔ ginger queen.

avatar

◮  Dominique C. Weasley




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   Dim 7 Aoû - 19:02

RP TERMINÉ I love you

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


◮  Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Syen & Abby // « Quand on n'a rien à perdre et tout à gagner, on s'arrange toujours pour y perdre quand même quelque chose. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Maillard. Quand on a dit ça, on a tout dit.
» Quand rien n'est prévu, tout est possible.
» et quand on montera, y aura toujours quelque chose qui manquera • nate.
» Quand on veut être sûr que tout soit bien fait alors, on doit le faire sois-même.
» Envie de taper sur quelque chose
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatum :: it's time for you to accept your fate :: 

Ecole de Sorcellerie Poudlard

 :: 

Tours de Poudlard

 :: 

Salle commune des Serdaigles

-