AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

L'équipe vous souhaite de survivre la bienvenue parmi nous ! gnahahaha
FORUM OUVERT gogole 8D gogole 8D yeah yeah

wizard faites recenser votre patronus au plus vite ! ❥ Clique donc !

yeah n'oubliez pas la coupe des 4 maisons ! ❥ Clique donc !

L'inscription de nouveaux sang-purs est acceptée, mais pensez
à consulter le topic des familles !
❥ Clique donc !

8DD Donne ton avis sur les nouveautés ❥ ici !


Partagez | 
 

 SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Dim 31 Juil - 20:20




Il enfonça sa main dans la poche de son pantalon et en sortie une montre à gousset argentée. Le bijou indiquait de ses aiguilles fines, comparables à deux aiguilles d'or, que l'heure du rendez-vous approchait. Zéphyr replaça l'objet dans sa poche et noua sa cravate. Les couleurs de sa maison - serdaigle - lui allait à ravir, et les gloussements des deuxièmes années présentes dans la salle commune ne disaient pas le contraire. Une fois sa cravate serrée, sa chemise impeccablement rentrée dans son pantalon et son pull enfilé, Zéphyr accrocha la petite insigne bleutée sur son pull gris. Le P argenté scintillait, rendant son propriétaire encore plus fier.Vingt heure sonna à la grande horloge de Poudlard, et le jeune Kaeligan était un homme respectueux, qui ne supportait pas d'arriver en retard. Il attrapa donc sa baguette, son sac de cour et sortit de la salle commune.

20h, Zéphyr avançait rapidement dans les couloirs de Poudlard, tandis que des élèves se dépêchaient de rentrer dans leurs salles communes. La vue d'un préfet les effrayant d'autant plus, ils se hâtaient dès qu'ils apercevaient l'ombre du jeune Serdaigle se dessiner sur les murs. Tap tap, celui qu'on surnommait Syen gravit l'escalier menant au premier étage d'une foulée rapide, avant de reprendre quelque peu son souffle, passer une main assurée dans ses cheveux de jais, et avancer calmement vers la salle de cours que le professeur de Défense contre les Forces du mal lui avait prêté en vu de donner un cour particulier à une élève de 6ième année.

Elle était là, serrant ses livres de théorie dans ces bras chétifs. Enfin, pas si chétifs, se dit Syen, étant donné qu'il reconnaissait là une poursuiveuse de l'équipe de Quidditch. Ses longs cheveux bruns étaient peignés de la même façon que la fois où elle était venue au club de duel de Serdaigle. C'était d'ailleurs ce jours que ce con de Tostaki avait pris son point dans la figure. Bref, songea le jeune homme, tout en s'avançant vers son étudiante.

Abigail ... c'est ça ? demanda t-il, même s'il savait pertinemment que c'était elle. Reluquant sans honte la jeune fille, il afficha un air dédaigneux au possible. ▬ bon, benh on va avoir du travail déclara t-il d'un air abject. Zéphyr en pleine puissance.

_________________

you could be my unintended choice.



Dernière édition par Zéphyr N. Kaeligan le Mar 2 Aoû - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Dim 31 Juil - 22:34

"On va avoir du travail" ? De quoi j'me mêle ? Si il croit que je vais me laisser amadouer par son soit-disant charme et ses manières de BCBG, il se fout le doigt dans l'oeil jusqu'au coude !

Toutefois, Abigail opina du chef et lança un regard pénétrant à son nouveau professeur particulier. Les cheveux noirs bouclés, des yeux bruns pétillants de joie et de bonne humeur, un sourire supposé être ravageur... le tableau était bien piteux. Ce garçon était un concentré de tout ce que détestait Abby de tout son être. Il était gardien chez Serdaigle, alors qu'elle même jouait au poste de Poursuiveur : l'on pourrait donc croire que ces deux-là se connaissaient plus ou moins. Au contraire, il n'en était rien : Abigail esquivait le jeune homme autant qu'elle le pouvait. Au diable l'esprit d'équipe, faire copain-copine avec ce type là ne l'inspirait pas le moins du monde. Après l'avoir détaillé de la tête aux pieds, elle s'attarda sur sa tenue impeccablement portée, aucun détail laissé au hasard. Puis, répugné par tant de perfectionnisme, elle le fusilla de ses yeux revolver.

"Alors, c'est ça qui va me donner des cours de défense contre les forces du mal ?, lança-t-elle d'un ton empli de provocation gratuite. Tu sais faire autre chose que nouer ta cravate, j'espère ? Parce que je ne compte pas passer une soirée par semaine avec un gars péteux, arrogant et prétentieux comme la personne que tu es."

Et paf, dans ses dents. S'il croit qu'il va pouvoir jouer au gentil Préfet en Chef premier de sa classe et briseur de coeurs avec moi, il risque de tomber de haut. Oh, et regardez moi ce regard de tombeur ! Vieux Puceau Bouclé en chaleur !

Mais quelle ne fut pas sa surprise lorsque le jeune sorcier lui adressa un grand sourire étincelant, qui aurait pu passer pour sincère s'il n'était pas aussi intense. Abby resta de marbre devant ce qui aurait sûrement fait fondre n'importe quelle fille, et lui asséna à nouveau ce regard violent dont elle seule avait le secret.

"Tu t'appelles comment toi, déjà ?", demanda-t-elle, l'air mauvais.


Dernière édition par Abigail E. Broderick le Lun 1 Aoû - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Dim 31 Juil - 22:58

Elle était mignonne, il n'y avait aucun doute. Son côté petite-fille sage lui donnait un charme irrésistible, cela allait de soit, mais Zéphyr resta perplexe devant le discours de la jeune femme. ▬ Alors, c'est ça qui va me donner des cours de défense contre les forces du mal ? Tu sais faire autre chose que nouer ta cravate, j'espère ? Parce que je ne compte pas passer une soirée par semaine avec un gars péteux, arrogant et prétentieux comme la personne que tu es. En parfait gentleman, Zéphyr contrôla la gifle qui lui brûlait la main et adressa un sourire parfait à Abigail. ▬ He bien, je sens qu'on va passer une soirée plutôt intéressante. Tu ne manques pas d'air en tout cas, pour t'adresser à ton préfet ainsi. Tu n'aimerais surement pas que Serdaigle perde la coupe des 4 maisons à cause de toi, mais sâche que personnellement, je m'en contrefiche. siffla t-il entre ses dents, avant d’insérer la clef de la salle dans sa serrure. Toujours en souriant, il ouvrit la porte, et la tint afin que la jeune femme puisse entrer.

Elle n'en fit rien, restant sur le pas de la porte, le fusillant du regard. ▬ Tu t'appelles comment toi, déjà ? Ah, elle la jouait à l'ironie, la peste. ▬ Je m'appelle Zéphyr, et tu devrais me remercier de ne pas t'obliger à m'appeler monsieur Kaeligan. Maintenant entre et assis-toi, je n'ai pas toute la soirée. répondit-il froidement. Il lui décocha un regard noir, tira une chaise devant un pupitre et lui intima de s’asseoir d'un geste de la tête. Puis il s'avança vers le tableau noir, saisit une craie et inscrivit en grand : PATRONUS. Il se frotta les mains, et se retourna vers son élève, haussant un sourcil hautain. ▬ Alors, Marie, peux-tu me dire à quoi sert un patronus ?. Se tromper de nom, la moindre chose pour la rendre folle était de mise. ▬ Le professeur m'a dit que tu n'étais capable de réaliser qu'un peu de fumée blanche, plutôt minable pour une 6ième année, une serdaigle qui plus est. Et vas-y que je t'en remet une couche. Feignant de s’intéresser plus à son livre qu'a son élève, Zéphyr jubila intérieurement.

_________________

you could be my unintended choice.



Dernière édition par Zéphyr N. Kaeligan le Dim 31 Juil - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Dim 31 Juil - 23:30

Et vas-y que j'écris en blanc et en gros sur le tableau le sujet du cours, et vas-y que je joue au professeur imbu de sa petite personne, et vas-y que...

"Alors, Marie, peux-tu me dire à quoi sert un patronus ?"

Abby se leva brusquement de sa chaise, comme si elle avait reçu une décharge électrique. Feignant de l'ignorer, le Serdaigle continua sur sa lancée, tout en prenant soin de bien démolir verbalement sa jeune élève. Cette dernière se dirigea vers Zéphyr, et lui arracha brusquement la craie des mains.

"Ecoute moi bien, mon petit rigolo. Honnêtement, je me fiche que tu sois Préfet en Chef ou même Directeur de Poudlard, vois-tu. La seule chose que tu saches faire, c'est endosser ton rôle de beau gosse tombeur de filles et de Serdaigle studieux qui aime jouer au gentil professeur sexy. Mais ton petit jeu, ça marche pas avec moi. Si je suis ici, c'est vraiment pas de bon coeur, et j'ai pas l'intention de passer deux heures à te regarder écrire sur ton joli tableau noir comment réaliser un Patronus. "Un peu de fumée blanche, un peu de fumée blanche"... je t'en foutrai moi, de la fumée blanche ! Si t'as envie de ressembler à une locomotive, il suffit de le dire, et ton souhait sera réalisé ! Et ce n'est pas parce que je ne sais pas faire sortir un animal de ma baguette magique que je ne maîtrise pas le sortilège de Chauve-Furie, alors fais bien attention à ce que tu dis, Monsieur le Préfet en Chef."

A bout de souffle, elle finit de prononcer ses derniers mots et se tut. Un sourire satisfait se dessina au coin de ses lèvres, révélant ainsi deux fossettes parfaitement tracées. Fière de sa petite tirade, elle décida de la ponctuer du geste ultime : elle pointa la craie devant Zéphyr, lança un clin d'oeil au jeune homme, et brisa le bout de calcaire en deux. Laissant les deux bouts tomber par terre, elle piétina l'un d'eux du bout de sa tennis violette. Puis elle se dirigea à nouveau vers son pupitre, saisit ses livres de cours et les fourra dans sa besace. Ceci fait, elle se tourna à nouveau vers Zephyr et lui lança un sourire plein de provocation.

"A plus, Monsieur le Préfet en Chef. Merci pour ce cours si riche en informations ! Grâce à vous je vois enfin un but dans ma vie, mes souffles jusque là vains se révèlent désormais utiles et salutaires. Je meurs d'impatience de vous revoir."

Sur ce, elle tourna les talons et se dirigea vers la porte.


Dernière édition par Abigail E. Broderick le Lun 1 Aoû - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Dim 31 Juil - 23:56

Ecoute moi bien, mon petit rigolo. Honnêtement, je me fiche que tu sois Préfet en Chef ou même Directeur de Poudlard, vois-tu. La seule chose que tu saches faire, c'est endosser ton rôle de beau gosse tombeur de filles et de Serdaigle studieux qui aime jouer au gentil professeur sexy. Mais ton petit jeu, ça marche pas avec moi. Si je suis ici, c'est vraiment pas de bon coeur, et j'ai pas l'intention de passer deux heures à te regarder écrire sur ton joli tableau noir comment réaliser un Patronus. "Un peu de fumée blanche, un peu de fumée blanche"... je t'en foutrai moi, de la fumée blanche ! Si t'as envie de ressembler à une locomotive, il suffit de le dire, et ton souhait sera réalisé ! Et ce n'est pas parce que je ne sais pas faire sortir un animal de ma baguette magique que je ne maîtrise pas le sortilège de Chauve-Furie, alors fais bien attention à ce que tu dis, Monsieur le Préfet en Chef. Crac, la craie se répandis en poussière fine sur le sol. Tandis que la jeune fille ramassait ses affaires, Zéphyr pointa sa baguette sur le petit tas blanc et souffla un tergeo inaudible. ▬ A plus, Monsieur le Préfet en Chef. Merci pour ce cours si riche en informations ! Grâce à vous je vois enfin un but dans ma vie, mes souffles jusque là vains se révèlent désormais utiles et salutaires. Je meurs d'impatience de vous revoir. Elle s'avança vers la porte. C'est à ce moment précis où Zéphyr sentit monté en lui une colère dangereuse. Il la contrôla tant bien que mal, et déclara à l'attention de la jeune fille ▬ La porte est fermée, et un alohomora ne suffirait pas à l'ouvrir. Abigail assis-toi nous avons du travail déclara t-il dans un sérieux franc qu'il lui était inconnu. Ignorant le précédant discours de la jeune femme, il attrapa son livre de théorie et le feuilleta, cherchant la page du cours. Son esprit même était épris d'un sérieux sans égal. ▬ Alors, tu sais déjà que les patronus prennent le plus souvent des formes animales, c'est juste, mais peux-tu m'en dire plus quant à son utilisation dans la vie d'un sorcier. demanda t-il, le regard vide de tout sarcasmes. Zéphyr venait de se transformer en professeur, désireux d'en finir avec cette leçon. Tout en questionnant son élève, Zéphyr fit tourner sa baguette dans ses doigts. Mieux valait la jouer professeur et s’acharner sur elle plus tard. Il voulait faire comprendre à la jeune femme qu'il n'était pas qu'un petit rigolo hautain et narcissique. Car si il y avait bien une chose que Zéphyr Kaeligan détestait, c'était qu'on le prenne pour ce qu'il n'était pas. Abigail paressait forte, mais elle devait surement avoir un point faible, et tel un rapace à l’affût de sa proie, Zéphyr finirait par le découvrir, peu importe les conséquences. Il fixa un moment la jeune fille de son regard " professoral " et haussa un sourcil. Si la tempête était passé, il fallait s'attendre à en voir le revers.

_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Lun 1 Aoû - 0:14

Le cours s'avéra moins ennuyeux qu'il n'y était paru au premier abord. Bien entendu, Abby continuait à lancer des piques à Monsieur le Professeur, mais celui-ci tentait -tant bien que mal, cela se remarquait aisément- de garder son sang-froid et une attitude parfaitement déontologique. Après avoir assomé la jeune fille de théorie, il décida de faire une amorce de pratique, qu'ils approfondiraient tous deux lors de leur prochaine entrevue, c'est-à-dire dans une semaine.
Il quitta donc la petite estrade près du tableau et se dirigea vers Abby, apparemment passionnée par un gribouillis dont elle tartinait les pages de son rouleau de parchemin plié. Passant outre, Zéphyr lui tapota la main et cette dernière sursauta, tirée de force de ses pensées.

Pense à un souvenir heureux, qu'il me dit. Un souvenir heureux ? Quelle sorte de souvenir heureux ? Bon bien sûr, il y a eu cette fois où on a provoqué le concierge avec James, et ce sentiment de décoller et de voler parmi les oiseaux... mais est-ce que ce ressenti sera suffisamment puissant pour créer un Patronus ? Peut-être que Kealigan a raison, après tout... peut-être que je suis nulle, peut-être que je n'ai aucun espoir de réussir, peut-être que...

Zéphyr l'extirpa de ses pensées à nouveau, en claquant des doigts. Un léger tressaillement parcourut le corps de la jeune fille, dont le lunatisme légendaire l'avait rattrapée une fois de plus. Malgré son apparence sûre d'elle et orgueilleuse, Abigail était confrontée tous les jours à ce manque de confiance imminent qui se dessinait au plus profond de son être, dévorant tous ses sentiments et se nourrissant de ses courts instants de satisfaction. Elle avait peur, peur de ne pas être assez intelligente, ni assez gentille, ni assez belle. Peur de ne pas être assez dans un monde qui exigeait tous les jours d'être trop.
Alors, elle leva les yeux vers Zéphyr et le regarda, les yeux vides, dénués de toute émotion.

"Est-ce qu'il n'est pas trop naïf de penser qu'un souvenir heureux peut engendrer un Patronus, professeur ? Ne penses-tu pas que si je n'arrive à faire sortir qu'un mince filet blanc de ma baguette, c'est justement parce qu'aucun moment que j'ai pu vivre n'est assez suffisant pour ça ?"


Dernière édition par Abigail E. Broderick le Lun 1 Aoû - 13:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Lun 1 Aoû - 12:50

Un souvenir heureux Abigail. Tiens ta baguette plus haute, et pense le plus fortement possible à un souvenir heureux. Zéphyr lui fit lever sa baguette plus haute, afin qu'elle soit parfaitement positionnée. Le patronus n'était jamais un sort facile, étant donné qu'il fallait avoir la force de contrôler sa peur pour penser à un souvenir heureux. Mais heureusement pour Abby, pas la moindre trace de détraqueurs, ni même d'épouvantard. Zéphyr claqua des doigts, elle ne l'écoutait pas. Debout, la baguette levée comme pour montrer le vide, Abigail avait le regard vide, et semblait perdu dans ses esprits. Clac, elle leva les yeux vers lui, et d'une petit voix sans émotions particulières, lui dit ▬ Est-ce qu'il n'est pas trop naïf de penser qu'un souvenir heureux peut engendrer un Patronus, professeur ? Ne penses-tu pas que si je n'arrive à faire sortir qu'un mince filet blanc de ma baguette, c'est justement parce qu'aucun moment que j'ai pu vivre n'est assez suffisant pour ça ? Zéphyr resta perplexe devant la question de la jeune femme. Il recula et s’assit sur un pupitre, posant ses mains tendus par le contrôle de lui-même sur ses genoux. ▬ Si tu commences comme ça, il est évident que tu ne parviendras jamais à créer un patronus corporel. Il laissa un blanc puis repris. ▬ Le patronus est un sort compliqué à cause de sa magie " psychique " si je puis dire. C'est un sort qui ne fonctionne qu'avec la participation ... entière du sorcier. Mais personnellement, je pense qu'il ne s'agit pas du taux de joie dans le souvenir, mais plutôt de l'intensité qu'on lui donne. (ndlr : paf, réfléchis à ça meuf). Il se leva et s'avança vers la jeune fille. Il lui saisit la main, lui fit tendre sa baguette et lui demanda de fermer les yeux. ▬ Tout le monde, même les plus démunis d'entre nous on un souvenir -infime- heureux. Je veux que tu y pense, en lui donnant de l’ampleur, de la profondeur. Même si ça n'a duré qu'une minute, pense à la façon dont tu te sentais pendant cette minute. Une main sur sa main, l'autre sur ses yeux, Zéphyr attendit que la jeune femme prononce la formule. Il se souvint de la première fois qu'il eut fait apparaître son patronus, en cinquième année. Un petit suricate, une bestiole dont il n'avait même pas connaissance s'était pointée, vagabondant dans l'air. Le souvenir dont il s'était servie, Zéphyr le gardait enfouis en lui-même.
C'était le jour où son frère avait quitté la maison. Inconsciemment peut-être, Zéphyr avait pensé à ce moment là, et son patronus corporel s'était formé. Pourtant, ce n'était pas un souvenir spécialement heureux. Plus un sentiment de soulagement. ▬ Tu sais, mon souvenir à moi n'est pas des plus heureux, et pourtant il fonctionne. Il a de l'ampleur. dit-il à la jeune fille, en fixant le vide.

_________________

you could be my unintended choice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Lun 1 Aoû - 13:37

"s'agit pas...joie...souvenir, mais..intensité...donne."

Les mots de Zéphyr ne parvenaient pas intégralement à Abby, qui était profondément enfouie dans ses pensées. Si le jeune professeur avait connu l'élève mieux que ça, il aurait su qu'il était parfaitement inutile de lui parler lorsque celle-ci nageait parmi ses songes plus encombrants les uns que les autres. A ce moment-même, elle était en pleine crise existentielle : il n'y paraissait pas, mais cette adolescente abritait comme une grosse boule de feu sous sa cage thoracique, qui ne cherchait que le moment propice pour éclater et démolir l'humeur d'Abigail. Cette dernière avait l'impression que les flammes lui engouffraient le coeur, pour se propager dans tout son corps, n'omettant de brûler aucun endroit. Des orteils à la tête, elle était entièrement consumée. Son esprit était aussi embrasé que ses membres, et si Zéphyr ne lui avait pas intimé de fermer les paupières et que ses yeux étaient grands ouverts, il aurait pu apercevoir une flamme démente danser dans les pupilles noisette de la jeune fille. Puis, aussi brusquement que cette décharge brûlante était venue, le corps d'Abby fut légèrement secoué et toute folie l'abandonna. Le Serdaigle aux cheveux bouclés ne s'en était pas rendu compte, comme tant d'autres avant lui. Pour tout dire, personne n'avait jamais remarqué la déraison dans laquelle se trouvait généralement la jeune fille après que son lunatisme l'a rattrapé. Qu'à cela ne tienne, maintenant qu'elle était revenue sur Terre, elle comptait bien donner une leçon à Kaeligan, ce petit prétentieux qui s'adressait à elle comme si elle était une gamine de six ans à qui l'on apprenait à lire.

"Tu sais, mon souvenir à moi n'est pas des plus heureux, et pourtant il fonctionne. Il a de l'ampleur."

Les paroles du jeune sorcier firent percuter encore plus brutalement Abby, qui se leva et alla se pointer devant son professeur, qui semblait enfoui dans ses pensées. Elle s'éclaircit la voix et Zéphyr sursauta imperceptiblement.

"Ah ouais ? Laisse moi deviner, c'était la première fois qu'une fille t'a dit que tu étais plutôt beau gosse ? C'est vrai que ça doit être vachement puissant comme souvenir, le taux de joie et l'intensité réunis. La recette du bonheur !", lança-t-elle en ricanant, l'air mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Lun 1 Aoû - 16:11

Ah ouais ? Laisse moi deviner, c'était la première fois qu'une fille t'a dit que tu étais plutôt beau gosse ? C'est vrai que ça doit être vachement puissant comme souvenir, le taux de joie et l'intensité réunis. La recette du bonheur ! C'était jouer avec ses nerfs. Soit elle était stupide, soit elle était vraiment vraiment stupide. Zéphyr s'était contrôlé, et avait même essayé d'instaurer un peu d'amitié entre eux en lui révélant que son souvenir n'était pas joyeux. Il décide de rentrer dans son jeu, le plus violemment possible. Cette garce n'allait pas s'en sortir indemne. Il fit mine de ne pas avoir mal pris la réflexion de la jeune fille, se retourna et tout en rangeant ses affaires, il déclara ▬ Mon souvenir, c'est le jour où mon frère a foutu le camps de la maison, et tes sarcasmes commencent vraiment à devenir répétitifs. Il se mit en face d'elle. ▬ Je n'arrive pas à savoir si tu es stupide, méchante ou simplement jalouse. Je sais que je plais, tout le monde le sais, et tout va bien dans le meilleur des mondes. Change de réplique Abigail, j'essayais juste d'être un peu plus amical bordel. Sa voix fut secoué par un frisson de colère à la fin de la phrase. Il serra dans sa main la fine baguette de saule pleureur, et tenta de réfréner le sort qui lui brûlait les lèvres. ▬ Maintenant, si tu as fini de faire l'adolescente en pleine crise, j'aimerai finir cette leçon au plus vite, pour la santé mentale de tous. Il reprit son souffle, ferma les yeux et se frotta les tempes de sa main libre. Elle avait vraiment le don de le mettre dans un état proche de la crise de nerfs. Zéphyr, reprend toi se souffla t-il à lui même. Il n'allait pas se laisser déconcentrer. Il s'assit devant le pupitre de la jeune fille, et ouvrit le livre. Si elle désirait jouer à la peste, il allait faire de même. Théorie pour les 3 prochains cours, vu qu'elle ne semblait pas prête à faire ce qu'on lui demandait.

Son orgueil blessé, Zéphyr se sentait vraiment vide. Il avait abaissé sa garde afin d'être un peu plus supportable, et le résultat n'en fut que plus violent. Qu'elle était le problème de cette nana à la fin ? Elle devrait à contrôler ses pulsions en sa présence, tout comme lui le faisait. ▬ Tu sais, ce n'est pas par bonté de coeur que je fais ça, donc je suggère qu'on en finisse au plus vite. Sauf si tu décides de continuer sur ta lancée, auquel cas je me déciderai à te pourrir la vie, histoire que tu comprennes que tu n'es pas seule à pouvoir avoir des états d'âmes. lança t-il d'un ton doucereux.

_________________

you could be my unintended choice.



Dernière édition par Zéphyr N. Kaeligan le Lun 1 Aoû - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Lun 1 Aoû - 17:02

"Maintenant, si tu as fini de faire l'adolescente en pleine crise, j'aimerai finir cette leçon au plus vite, pour la santé mentale de tous."

"Je crois que pour ma propre santé mentale, c'est définitivement foutu", marmonna la jeune fille dans sa barbe. Elle tenta un regard vers Zéphyr, qui semblait en proie à des émotions contradictoires. Il portait ses mains à ses tempes, les paupières closes, comme en pleine méditation. Une mèche bouclée tombait légèrement sur son front, contrastant avec sa peau.

Qu'est-ce que toutes ces filles lui trouvent ? J'veux dire, okay il fait pas non plus partie des mecs les plus défigurés du château. Mais avec son vieil air attirant et ses cheveux bouclés - oh mon Dieu, quelle horreur -, le peu de charme présent est complétement rompu. Si on ajoute à ça le fait qu'il est franchement pas fut-fut et qu'il décolle pas du discours "arrête de jouer à l'adolescente Abby ! Il y a des gens qui souffrent et on un passé dur, comprends le !", je préfère encore sortir avec ce mec de Poufsouffle qui a fait exploser son chaudron avant-hier.

"Tu sais, ce n'est pas par bonté de coeur que je fais ça, donc je suggère qu'on en finisse au plus vite."

Abigail saisit ses livres tous plus écornés les uns que les autres, et lança un regard mauvais à son professeur. Elle les fourra dans son sac de cours, qu'elle posa à terre, comme décidée à ne pas partir sans avoir eu le dernier mot. Puis elle quitta sa chaise et se dirigea vers le fond de la salle, où une large bibliothèque contenait des grimoires et bouquins en tous genres. Elle s'attarda pendant plusieurs minutes sur la couverture d'une oeuvre très ancienne de Bathilda Tourdesac. Elle le feuilletait attentivement, tournant délicatement chaque page, lorsqu'un toussotement l'extirpa de sa lecture, toussotement qui provenait bien évidemment de son cher professeur particulier aux cheveux bouclés. Elle lui jeta un bref coup d'oeil, désigna du regard le livre qu'elle tenait dans ses mains, et haussa vaguement les épaules.

"Y a toujours des livres intéressants dans les salles de classe miteuses. C'est déjà ça."

Zéphyr ne semblait pas accorder d'importance aux paroles de la jeune fille ; en réalité, il était peu probable qu'il ait réellement écouté ce qu'elle venait de dire. Il lui intima de rejoindre sa place, ce qu'elle fit, désireuse d'éviter toute altercation inutile - du moins, pour le moment -. Elle garda tout de même le livre de Tourdesac, et le rangea dans son sac, contre son manuel de Sortilèges et celui de Botanique. Puis, elle jeta à nouveau un regard lancinant à Kealigan.

"Sauf si tu décides de continuer sur ta lancée, auquel cas je me déciderai à te pourrir la vie, histoire que tu comprennes que tu n'es pas seule à pouvoir avoir des états d'âmes."

Lorsque le Préfet eut achevé sa phrase, Abby lui adressa un sourire enjôleur et se rapprocha dangereusement de lui. Ils étaient tous deux d'un côté différent du pupitre, mais elle pouvait tout de même apercevoir une petite lueur de panique dans les yeux de Zéphyr, comme s'il ne réussisait à cerner les réactions de la jeune fille. Elle continua à se rapprocher, puis quant elle jugea la distance entre eux suffisante, elle lui sortit son regard le plus malicieux et figea ses pupilles dans celles du Serdaigle.

"Dans ce cas là, pourris ma vie, Kealigan. Pourris la, et je peux te promettre que le souvenir intense qui engendre supposément ton Patronus sera bien vite remplacé par un autre."

Comme pour embrouiller encore plus Zéphyr, elle tira le livre des mains du Bouclé et jeta un bref coup d'oeil à la page ouverte.

"Monsieur le Professeur, je suis toute ouïe. Quels seront mes devoirs pour le prochain cours ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♕ creator ▬ freaking disaster

avatar

◮  Zéphyr N. Kaeligan




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Lun 1 Aoû - 17:45


DEAL WITH IT'

Colère, énervement, frustration de ne pas pouvoir lever la main ou la baguette sur la jeune femme. Quel était son problème à la fin. Merde, Zéphyr commençait à avoir les jointures de ses mains qui le faisaient souffrir, à force de serrer les points. Ça ne pouvait durer, l'un des deux devraient céder les armes. Et ça ne serait surement pas lui.▬ Je crois que pour ma propre santé mentale, c'est définitivement foutu . Zéphyr poussa un long soupir d'énervement. Il hausse les sourcils et leva les yeux au ciel. Benh voyons. Après tout, c'est lui qui prenait de son temps libre pour enseigner à madame ce qu'elle devrait savoir depuis un an maintenant. ▬ Y a toujours des livres intéressants dans les salles de classe miteuses. C'est déjà ça. Syen n'en pouvait plus. Il voulait la secouer, la gifler pour qu'elle arrête son cirque. Il n'en fit rien, et assis sur sa chaise miteuse, il attendit que la jeune fille veuille bien revenir à sa place.

Une fois assise, la jeune femme s'approcha dangereusement près de lui, et murmura sur un ton de défi ▬ Pourris ma vie, Kealigan. Pourris la, et je peux te promettre que le souvenir intense qui engendre supposément ton Patronus sera bien vite remplacé par un autre. Monsieur le Professeur, je suis toute ouïe. Quels seront mes devoirs pour le prochain cours ? Avant qu'elle puisse se redresser, Zéphyr attrapa ses épaules frêles et la bloqua face à lui. Sa colère prenait possession de son être, et rien ne pouvait le contrôler. ▬ Ça t'arracherait la tête de faire preuve d'intelligence Broderick ? On peut pas se saquer, soit. Mais restons adultes, où dans ton cas, devenons le. Bordel, je fais tout ce que je peux pour éviter le pire Broderick, mais tu joues avec mes nerfs. Tu crois peut-être que tu es intouchable, protégée par ton statut de mijorée seule et désespérée sous prétexte que tu es lunatique et franchement malpolie. Mais tu te trompes Broderick. Dans cette école, n'importe qui vaut mieux que toi, toi et ton air supérieur. Ton petit air de chef, tu essayes de me faire croire que je vaux moins que toi ? Tu essayes de me faire comprendre que je ne suis qu'un pauvre type ? Celle là je l'ai entendue cinquante fois, ma chérie, et il en faut plus pour que je me sente soudainement inférieur. Maintenant, je te le demande une dernière fois, on étudie ce putain de sort, tu ne fais pas de réflexions, je n'en fais pas, fin de l'histoire. Sans s'en rendre compte, il avait enfoncé ses doigts dans les épaules de la jeune fille, lesquelles devaient souffrir à cause de la prise du jeune homme. Zéphyr la relâcha lentement, attrapa le livre qu'elle venait de lui ôter des mains, et lu à voix haute : ▬ Tu liras le chapitre cinq, il est court mais assez bien fournis quant au sort du patronus. Il se leva, attrapa ses lunettes au fond de son sac et les mit sur son nez pour lire plus clairement le le chapitre. Un ange passa dans la salle de classe miteuse, avant que Zéphyr ne se retourne et dise à la jeune fille dans un sourire : ▬ Tu peux y aller, je ferais part au professeur de tes ... progrès.

_________________

you could be my unintended choice.



Dernière édition par Zéphyr N. Kaeligan le Mar 2 Aoû - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mystical Bliss

avatar

◮  Abigail E. Broderick




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Lun 1 Aoû - 18:53

"Lâche moi !", lança Abby, commençant à prendre conscience de l'ampleur qu'avait pris sa haine envers le sorcier. Ce dernier ne l'écoutait pas - ou ne l'entendait pas -, et continuait sur sa lancée, avec cet air suffisant qui lui était si commun. En réalité, la première fois qu'Abigail l'avait vu, le visage du Serdaigle affichait une prétention et un orgueil sans limite. Sûrement ce qui a engendré toute cette aversion, dans un premier temps. Sans compter le fait que le jeune homme était dans la salle de duel, la baguette pointée contre un autre élève, et que son poing avait atterri.. dans la figure du malheureux, oui. En plus d'être écervelé, Kaeligan était un violent. Et ses doigts enfoncés dans les frêles épaules d'Abby en témoignaient parfaitement. Peut-être aurait-elle dû se contenter de suivre son cours sans rechigner, sans chercher à provoquer ? Mais il n'avait pas eu de chance, non. Elle se trouvait d'une humeur parfaitement massacrante, et ne demandait rien de mieux que de se défouler sur cet imbécile. Puis les provocations s'étaient enchaînées, telle une partie de ping-pong, où chacun tentait de smasher à la figure de son adversaire. Bon, okay, Abby alimentait cet échange verbal plus que ne le faisait son professeur : mais voir cette colère furtive se peindre dans les yeux bruns de Zéphyr était... jouissif.

Lorsque Monsieur Kealigan eut fini son petit discours, elle articula un nouveau "Lâche moi", que le préfet daigna bien entendre. Lorsqu'il retira ses doigts des épaules d'Abby, cette dernière poussa un soupir de soulagement, et attrapa son sac de cours à la volée. Elle y fourra frénétiquement la plume qui traînait encore sur son pupitre, et quelques parchemins vierges. Kealigan continuait son discours - il était passé à la partie "devoirs & au revoir" -, mais elle n'en avait que faire. Elle ne ferait pas ses exercices, elle ne lirait pas son cours, elle ne reviendrait plus jamais dans cette salle miteuse avec ce professeur violent. Quitte à supplier son professeur de Défense Contre les Forces du Mal de lui trouver un remplaçant pour les cours du soir. Quitte à réviser seule tous les jours jusqu'au petit matin pour rattraper son retard.

Elle jeta un regard furtif à Zéphyr puis saisit sa besace, un livre et deux parchemins à la main. Marchant de ce pas précipité qui lui était si inhabituel, elle se dirigeait vers la porte lorsque son bouquin s'échappa de sa prise et tomba à terre, faisant trébucher la jeune fille. Rouge de honte, elle tenta tant bien que mal de se relever en s'aggrippant au pupitre voisin, mais ses parchemins volèrent et se posèrent à ses pieds, faisant glisser de plus belle la sorcière. Ses cheveux bruns tombaient en cascade devant ses yeux, l'empêchant d'y voir clair. Elle les souleva d'un geste fébril de la main, puis ramassa ses effets et les rangea maladroitement dans son sac. Elle se releva et jeta un regard de panique désespéré à Kealigan, qui était aux premières loges pour voir le piteux spectacle auquel était livrée Abby. Cette dernière se dirigea à nouveau vers la sortie, prenant soin de ne pas s'empêtrer à nouveau dans un livre. Puis, arrivée à la porte, elle se retourna vers son professeur et lui parla d'une voix curieusement chevrotante.

"Toi... tu n'es qu'un pauvre sorcier violent qui devrait se faire interner... je t'interdis de me toucher, tu entends ! Je comptais m'excuser par rapport à ton frère, mais maintenant je suis bien contente de ne pas avoir cédé à cette pulsion. Est-ce que tu te drogues ? Tu bois ? Ouais, ça doit être ça... En tout cas, reprit-elle en tentant de remettre en ordre ses pensées, c'est allé trop loin, je ne veux plus de toi comme prof. T'as entendu ? Je ne veux plus jamais me retrouver dans cette putain de salle pendant deux heures une fois par semaine avec TOI à l'intérieur. Si je te croise au détour d'un couloir, fais attention à toi parce que tu risques de rejoindre les tableaux accrochés. Oh, tu sais quoi, j'userai même pas de la violence, mauvaise idée. Avec ton air de dément dans les yeux, tu serais bien capable de m'offrir un aller simple pour Ste-Mangouste ! Et puis, lança-t-elle, embrouillée, je suis peut-être une gamine intouchable, immature, lunatique, impolie, supérieure, autoritaire, et tout ce que tu voudras ; mais toi, tu es un pauvre préfet qui ne se sent plus pisser, pseudo-pédagogue dans l'âme, qui aime se prouver que son égo est plus fort que tout et qui se permet de reluquer les filles sans gêne. "

Elle déglutina avec force, et ouvrit la porte de la salle en grand. Elle s'engouffra rapidement dans le couloir adjacent, craintive d'être rattrapée par le jeune sorcier à une heure aussi tardive. Mais, arrivée à mi-chemin du petit couloir et son orgueil la rattrapant, elle rebroussa chemin et se cala contre la porte, puis s'époumona :

"Et en plus, t'as les cheveux bouclés !"

Puis elle courut aussi vite qu'elle le put pour rejoindre le couloir central.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dom nique nique ♔ ginger queen.

avatar

◮  Dominique C. Weasley




SHOW ME YOUR TEETH
→ Baguette:
→ Dans ta poche:

MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   Lun 1 Aoû - 19:35

RP CLÔTURÉ I love you

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


◮  Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.   

Revenir en haut Aller en bas
 

SYEN & ABBY ♛ L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Abby Cooper is here o/
» Abby est a l'hôpital et regrette son geste
» Abby ~ amour gloire & beauté
» C'est qui le lilliputien ?? (Pv Abby)
» La voie professionnelle au lycée
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Priori Incantatum :: it's time for you to accept your fate :: 

Ecole de Sorcellerie Poudlard

 :: 

Premier étage

-